Pourquoi Laurence ABEILLE (EELV) sera député de la 6ème circonscription du 94

Publié le par inmediovertus

Voilà les raisons pour lesquelles Laurence ABEILLE sera élue député de la  6ème circonscription du Val de Marne le 17 juin.

 

 

Les résultats seront très serrés mais compte tenu :

@ du contexte national ;

@ de l’analyse des résultats 2007 et des reports entre les 1er et 2ème tours 2007 ;

@ de l’examen de score du 1er tour de la législatives 2012 ;

@ de la simulation conservatrice des résultats du second tour 2012 ;

 

Laurence ABEILLE sera élue député

 

 

1/ Rappel du 1er tour des législatives 2012 dans la 6ème circonscription

 

tableau législatives 1er tour 2012 circo9406

 

 

2/ Rappel du contexte national de ces législatives 2012 

 

Voici la représentation graphique des résultats et projections au plan national du 1er tour des législatives 2012 :

  graphique 1er législatives 2012

 

 

Ce qui diffère fondamentalement entre ces législatives 2012 et les législatives 2007 au plan national :

·         De manière générale, en cette présidentielle 2012, il n’y a pas d’effet « SARKOZY  2007 » : pas de vote massif d’adhésion pour l’homme politique : Hollande, réalise un score moyen, et malgré les sondages de « confiance » ne suscite pas la même adhésion que Sarkozy en 2007 ;

·         L’UMP cumule deux points clivant :

o   Un rejet du Sarkozisme (présent malgré tout bien qu’il s’agisse de législatives dans lesquelles Sarkozy ne s’est pas impliqué) ;

o   Une tendance droitisante (au-delà de la position officielle du parti, un rapprochement entre l’UMP et le FN est incontestable, qu’il émane de position personnelle de candidats UMP – Nadine MORANO et autres exemples - ou de ses militants).

·         L’effet BAYROU :

o   BAYROU n’a pas le même poids (Score au 1er tour des Présidentielles 2012 deux fois inférieur à son score de 2007), n’est plus tout à fait « la voix du centre » et le score au 1er tour des législatives 2012 du Modem es t négligeable : 1,7%) ;

o   « Idéologiquement », le centre indépendant n’existe plus :

*  Le NC est l’allié de l’UMP ;

*  Les électeurs Modem n’ont pas compris le vote personnel de Bayrou pour François Hollande

·         Le parti socialiste :

o   Bénéficie de l’effet cohérence « Donnons une majorité au changement » ;

o   Divisé en 2007 autour de Ségolène ROYAL, le PS est relativement rassemblé autour d’HOLLANDE 2012 ;

o   L’accord national avec EELV semble bénéfique (le faible score d’Eva JOLY a démontré l’adhésion des électeurs écologistes à cette stratégie d’alliance).

 

=> En synthèse, le contexte national apparait propice à un basculement à gauche de la circonscription.

 

3/ Retour vers le futur : Regard sur les législatives 2007 :

 

·         Les législatives 2007 au plan de la 6ème circonscription du Val de Marne :

o   Le bloc de droite (hors UDF) était à 23.725 voix soit 49,8% alors qu’il pèse 20.702 voix (hors Modem/Cap21 et malgré la liste commune avec le Nouveau Centre) soit 45,1 % ;

Cette baisse d’à minima 4,7 points ne s’explique donc pas uniquement par une manque de mobilisation à droite qui se reflèterait dans l’abstention, qui dans la circonscription étant de 40,7 % contre 38,3% en 2007 (+2,4 points), ne peut raisonnablement pas être imputée à 100% aux votants de droite.

Au contraire, le député sortant (BEAUDOIN) ne cristallisant que 16.929 voix en propre en 2012 contre 21.593 en 2007 (-26,6% - 4.664), malgré la liste commune avec le NC, apparait affaibli : s’il ne s’agit pas d’un vote de rejet, c'est à tout le moins un vote de défiance.

o   L’extrême droite est quant à elle en forte progression : 3.159 voix en 2012 (6,9%) contre 1.817 voix en 2007 (3,8%) soit +73,8%. Peut-être y a-t-il eu un transfert sur la candidature MADIOT des votants BEAUDOIN de 2007.

Cette tendance souligne aussi une évolution du vote FN (plus « d’adhésion » ?), ce qui pourrait ressortir du constat suivant :

*  L’extrême droite (LE PEN + DE VILIERS) enregistrait 4.362 voix (6,7%) aux présidentielles de 2007, soit un score proche de Marine LE PEN et ses 4.929 voix aux présidentielles 2012 soit 8,1% ;

*  Néanmoins, aux législatives 2007, l’extrême droite ne conservait que 1.817 voix acquises de la présidentielle (soit 3,8% des suffrages), une perte de presque la moitié, alors qu’en 2012, l’extrême droite a enregistré 3.159 voix (6,9% des voix) sous la candidature MADIOT, soit un taux de maintien de 64%.

o   Le Centre, est une  question centrale (sic) notamment à Vincennes (Historiquement UDF, Maire actuel NC) : l’UDF au 1er tour des législatives 2007 c’était 4.974 voix soit 10,4% des suffrages exprimés, aujourd’hui le Modem (pour schématiser  le Centre amputé de l’UDF de droite, le NC, ralliée pour cette élection dès le premier tour à l’UMP Beaudoin) c’est 1.613 voix soit 3,52 % de suffrages exprimés.

=> Les réserves de voix au Centre pour la droite sont donc limitées.

o   Le bloc de gauche (hors indépendants) est lui significativement en hausse : de 18.813 voix en au 1er tour des législatives 2007 (39,5%), il est passé à 23.315 aux législatives 2012 voix (50,8%) soit + 23,9% (+4.502 voix).

 

Pour compléter ce premier constat examinons les résultats du second tour des législatives 2007 :

       ·         Participation : Votants : Au 1er tour 48.097 contre 43.658 au second tour : Le second a donc moins mobilisé ce qui peut s’expliquer par le fait que la victoire de l’UMP BEAUDOIN était quasi acquise et par le fait que les votants du premier tour ne se retrouve pas dans les qualifiés pour le second (autre indice de cette tendance : Nul et blanc 1er Tour 419 contre 1.123 au 2nd tour) ;

      ·         Bloc de droite : UMP : 22.816 voix au second tour contre un Bloc de droite (UMP+UDF+FN) de 28.699 voix au 1er tour  soit un taux de maintien de 79,5% (ce qui confirme que la faible participation peut s’expliquer par la certitude de la victoire du candidat BEAUDOIN) ;

        ·         Bloc de Gauche : PS : 19.719 voix contre un Bloc de gauche (PS+EXG + DIVG + ECO) de 18.813 voix (soit un gain de voix) qui peut à l’inverse trouver son origine dans la nécessité de faire front commun vu l’ampleur du score du premier tour.

 

 

=> En synthèse, l’UMP et le Centre droit ont perdu plus de 7.000 voix, qu’ont à l’inverse gagné en 2012 le bloc de gauche et le FN

Le report entre deux tours des législatives 2007 a également été plus favorable au bloc de gauche.

 

 

4/ Retour vers le futur : Projections 2nd tour 2012 :

 

Dernier axe d’analyse : Prévisions du second tour des législatives 2012 :

On retiendra les principales hypothèses suivantes (position que j’estime conservatrice) :

·         Report des votes ABEILLE entre le 1er et le second tour : 100%

·         Surcroit de mobilisation à l’UMP : score BEAUDOIN du 1er tour + 5% (soit + 846 voix) ;

·         Report de SAINT-GAL sur ABEILLE : 95% (si solde non précisé = abstention ou nul) ;

·         Report Dornbusch : 85% sur ABEILLE et 5% sur BEAUDOIN ;

·         Report MADIOT sur BEAUDOIN : 95% ;

·         Report RAMADIER (MODEM) : 25% sur ABEILLE, 75% sur BEAUDOIN.

 

 

Conséquence de ces principales hypothèses :

·         Participation = 60,4% (+1,1 points vs 1er tour) et 1.377 votes nuls ou blancs (soit 2,9% contre 2,6% au deuxième tour 2007 ce qui reste cohérent) ;

·         Résultat : un score très serré favorable pour 227 voix à Madame ABEILLE.

 

 

5/ Conclusion

 

Les résultats seront très serrés mais compte tenu :

@ du contexte national ;

@ de l’analyse des résultats 2007 et des reports entre les 1er et 2ème tours 2007 ;

@ de l’examen de score du 1er tour de la législatives 2012 ;

@ de la simulation conservatrice des résultats du second tour 2012 ;

 

Laurence ABEILLE sera élue député

 

Evidemment, s’agissant de prévisions, ce texte revêt par nature une part d’erreur et de subjectivité. Et avec un peu moins d’évidence mais ne doutant pas de votre perspicacité, vous aurez compris qu’il s’agit surtout là d’un exercice de style.

 

Merci à @Etalab pour les données (#opendata sur : http://www.data.gouv.fr), dont les données en tableur sont bien plus pratiques à utiliser que des .pdf (quoique je m’étonne d’avoir croisé plus de .xls que de .csv)

 

Publié dans Val de Marne

Commenter cet article